Mettre aux normes des escaliers

La sécurisation des escaliers est obligatoire dans les Etablissements publiques (ERP/IOP)1 ainsi que sur la voirie et les espaces publics. Elle permet de limiter les risques de chutes et de glissades. En quoi consiste-t-elle ? Vos escaliers sont-il conformes à ces normes d’accessibilité ? Réponse point par point.

Illustration d'un escalier aux normes

En intérieur comme en extérieur, chaque volée d’escalier doit comporter une ou plusieurs bandes podotactiles situées en haut des marches pour alerter la personne aveugle ou malvoyante (PAM) de l’imminence du danger.
Les caractéristiques précises de ces bandes sont définies dans la norme NF P98-351.

  • Pour les escaliers rattachés à un établissement ou une installation ouverte au public, une bande podotactile est obligatoire dans tous les cas (dès une marche).2
  • La bande doit être parallèle au danger et être positionnée à 50 cm de la marche du haut. (distance réductible à la largeur d’une marche, soit env. 28 cm cm dans les cas où le recul n’est pas suffisant).3
  • La couleur de la bande doit être suffisamment contrastée par rapport au sol pour être facilement remarquée.4
Croquis d'escalier avec une bande d'éveil à la vigilance aux normes

Egalement appelées bandes d’aide à l’orientation, ces bandes de guidage sont préconisées dans certains cas pour guider le malvoyant vers différents points d’accès, comme les escaliers.

  • Diriger la bande de guidage vers les mains courantes dans les lieux fréquentés.5
  • La couleur de la bande doit être suffisamment contrastée par rapport au sol pour être facilement remarquée.6
  • Privilégier la main courante de droite si l'escalier est d'un seul montant.5
  • Arrêter le dispositif à 1 mètre du danger pour garder le pas de freinage (danger fort).5
Illustration d'un escalier avec une bande d'aide à l'orientation aux normes

Les déficients visuels ont du mal à distinguer les reliefs et différences de niveaux. Pour rendre les marches facilement repérables, on utilisera des nez de marche antidérapants.

  • Etre contrastés visuellement par rapport au reste de l’escalier pour être facilement identifiable.3
  • Avoir une largeur d’au moins 3 cm en horizontal.3
  • Etre anti-glissants pour éviter les chutes.3
  • Ne pas présenter de débord excédant une dizaine de millimètres par rapport à la contremarche.3
Illustration d'un escalier avec des nez de marches et contres-marches aux normes
bandeau gecko

LES CONTREMARCHES ADHÉSIVES : bien identifier votre escalier

Dans les ERP/IOP, des contremarches de couleur doivent être utilisées sur la première et dernière marche pour créer un contraste visuel. Celles-ci doivent faire au moins 10 cm de hauteur.3

Contre marche dans des escalier

Mettre aux normes une autre situation

Sources & Références

Lois & Arrêtés

  • Décret n°2006-555 du 17 Mai 2006 : Art. R. 111-18. - "Les bâtiments d’habitation collectifs et leurs abords doivent être construits et aménagés de façon à être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap."
  • Arrété du 20 Avril 2017 : Art.2 II 3°
  • Arrété du 20 Avril 2017 : Art.7-1
  • Bandes de guidage au sol - Guide de recommandations : Article 5.6
  • Bandes de guidage au sol - Guide de recommandations : Article 6.2.2 illustration 17
  • Bandes de guidage au sol - Guide de recommandations : Article 2.1